Val de Drôme en Biovallée

« Ce contrat donne de la lisibilité à nos priorités pour le monde rural »

Ce vendredi 28 juillet, Eric Spitz, préfet de la Drôme, et Jean Serret, président de la Communauté de communes du Val de Drôme en Biovallée ont signé le Contrat de ruralité.
Ce dispositif qui est une reconnaissance de la spécificité des territoires ruraux correspond pleinement aux valeurs que défend la CCVD.

Jean Serret, président de la Communauté de communes du Val de Drôme en Biovallée

La ruralité possède ses propres spécificités, et parfois, dans nos territoires, nous pouvons nous sentir un peu laissés pour compte. Par ce dispositif, l’Etat montre son intérêt pour les actions que nous, collectivités, engageons au quotidien pour améliorer la vie des habitants.
C’est aussi la reconnaissance des valeurs fortes (accès aux services, attractivité du territoire, mobilité, transition écologique) qui guident notre projet de territoire sur ce mandat.

Jean Serret, président de la Communauté de communes du Val de Drôme en Biovallée -

Eric Spitz, préfet de la Drôme, a alors rappelé que, dans un contexte généralisé de baisse de subventions liées au fonctionnement, l’Etat a en 2017 compensé en triplant ses aides à l’investissement dans la Drôme.

En 2015, les aides aux territoires ruraux équivalaient à 4 millions d’euros. Cette année, tous dispositifs confondus, ce sont 14 millions d’euros que l’Etat à insuffler pour l’investissement.
Eric Spitz, préfet de la Drôme

Maisons de services au public, résorption des zones blanches et arrivée du haut débit, revitalisation des bourgs centre : autant de réalisations listées par Eric Spitz, qui trouvent écho sur le territoire de la CCVD.

Le Préfet a aussi largement souligné son désir d’une Biovallée unifiée autour des 3 communautés de communes concernées (CCVD ; CCCPS ; Pays Diois). Un désir relayé par Jean Serret, qui d’ailleurs, en début de semaine, avait initié une première rencontre entre l’association Biovallée et les 3 communautés de communes.

Seuls des projets communs à l’échelon territorial auront assez de poids pour prétendre au Programme d'Investissements d'Avenir (PIA) qui accompagne les projets favorisant l'innovation.
Eric Spitz, préfet de la Drôme

En savoir plus

Communiqué de presse - Contrat ruralité (PDF 235,38 Ko)

CCVD
Eric Spitz, préfet de la Drôme, et Jean Serret, président de la Communauté de communes du Val de Drôme en Biovallée, lors de la signature, entourés de Patrick Bouzillard, sous-préfet de Die, et d’une partie du Conseil communautaire.

© - CCVD